APEDYS
   
La dyslexie, l'union fait la force!
   
Scolarisation Parent : Dispositions spéciales aux examens

  

La dyslexie génère, pour les élèves qui en sont atteints, un désavantage important au regard de leurs performances aux épreuves écrites d’examens publics organisés par le Ministère de la jeunesse, de l’éducation et de la recherche.

 

Les conditions d'obtention d'aménagement d'épreuves sont régies par le décret suivant :

Aménagement des examens et concours - Décret n° 2005-1617 du 21 décembre 2005 relatif aux aménagements des examens et concours de l'enseignement scolaire et de l'enseignement supérieur pour les candidats présentant un handicap -
NOR: MENS0502560D
Un an après le décret (23/12/05), voici la circulaire d’application concernant l’organisation des examens et concours pour les candidats présentant un handicap. Circulaire  N°2006-215 DU 26-12-2006 - BO n° 1 du 4 janvier 2007

  

Selon le degré de sévérité et au cas par cas, il peut être demandé : 

 

  • Tiers temps supplémentaires aux épreuves orales et écrites
  • Ordinateur et logiciel à commande vocale
  • Aide d’une tierce personne, chargée de lire les énoncés à l’élève dyslexique.
  • Secrétaire chargé non seulement de la même mission mais aussi d’écrire sous la dictée du candidat.

 

Pour le brevet des collèges : les candidats pourraient éventuellement bénéficier de l’épreuve adaptée d’orthographe prévue pour les malentendants. ( mise en place dans l’académie de Renne par Mr le Recteur : Marc Debène)

Voir un exemple de dictée à trous

 

Pour le baccalauréat : les candidats qui n’obtiennent pas une moyenne suffisante à l’ensemble des épreuves, peuvent conserver le bénéfice des notes supérieures à la moyenne et donc ne repasser que les épreuves échouées à la session suivante.
Références : circulaires n°2003-100 du 25 juin 2003 (aménagement aux examens) - BO n°32 du 04/09/03 (baccalauréat)

 



 

Dans quel cas faire la demande :

 

  • Difficultés et lenteur à la lecture et à la compréhension de lecture
  • Difficultés et lenteur à la rédaction
  • Dysorthographie, dyscalculie, dysgraphie

 

 

Quand ?

 

Le plus tôt possible dans l'année scolaire : délai minimum de 2 mois avant la date d'examen.

 

 

Comment ?

 

  • Les parents feront un courrier demandant des " dispositions spéciales aux examens ", conjointement avec le médecin scolaire et le chef d’établissement
  • Réunir les documents sur le parcours scolaire : Bilans et préconisations de l’orthophoniste, notification de la CDES quand l’élève y est déjà connu, certificat du médecin, bilan pluridisciplinaire, avis d’un enseignant référent ...
  • Le bilan orthophonique doit quantifier le retard orthographique et lexique.
    Ex : âge lexique : 8 ans – 8 mois pour un enfant de 3ème
  • Faire des photocopies de tous les documents ( de manière à pouvoir les laisser sur place ) et les apporter au médecin le jour du rendez-vous.

 

 

Remarques :

ATTENTION ! Une remarque faite par APEDYS 05



Les aménagements d'épreuves aux examens ne paraissent pas exclusivement réservés aux seuls candidats ayant fait l'objet d'une reconnaissance "personne handicapée" par la CDAPH. Inquiets de cette interprétation possible du décret, nous (APEDYS 05) avons obtenu le 3 mai 2006 du ministère les précisions écrites suivantes :

" Le décret n° 2005-1617 du 21 décembre 2005 ne fait mention d’aucun taux précis d’incapacité pour ouvrir droit à d’éventuels aménagements d’examen. Il fait seulement référence à la définition de la notion de handicap instituée par l’article 2 de la loi n° 2005-102 du 11 février 2005.
Sur ce point, le décret n’autorise donc aucune interprétation. Cela est conforme au principe de fond qui veut que la commission des droits et de l’autonomie pour les personnes handicapées examine toujours une situation particulière inscrite dans un contexte singulier".
... donc, penser à inscrire le besoin d'aménagement d'épreuves (et pas seulement pour le jour de l'examen) dans le PAI...

ATTENTION !
Les aménagements d'épreuves pour candidats dys sont de plus en plus couramment pratiqués lors d'examens organisés hors Education nationale. On a de plus en plus d'exemples encourageants...

 

Si en classe, le jeune a eu l'habitude d'avoir une des différentes dispositions et qu'il ait pris conscience de l'utilité des dispositions lors des examens officiels, il en tirera profit.

 

Lorsque vous avez eu l'accord de dispositions pour un examen, il est indispensable de refaire une demande pour chaque examen officiel qui suivra, sous peine de perdre le bénéfice des ses dispositions.

Sans cette demande, les dispositions ne seraient plus accordées pour d'autres examens. La reconductibilité n'est pas automatique.

Utiliser la formule "Dispositions Spéciales aux examens" plutôt que de demander simplement le tiers-temps, car il existe d'autres possibilités.

Elles se décideront en concertation : enfant, parents, médecin scolaire en vue de la notification finale par la CDES (Commission Départementale d'Education Spéciales )

En cas de refus, pas de panique. un recours est possible en faisant appel auprès de la DRASS qui décidera des dispositions et rédigera l'accord ou le refus.




Posté le Lundi 22 novembre 2004 @ 16:08:12 par adminv

Liens Relatifs



Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 

Al
26   

Al
  Posté : 14-06-2006 17:58

ATTENTION!
En 2006, les conditions d'obtention d'aménagement d'épreuves sont régies par le décret suivant :

"Aménagements des examens et concours de l’enseignement scolaire et de l’enseignement supérieur pour les candidats présentant un handicap"
NOR : MENS0502560D
RLR : 430-9 ; 540-4
DÉCRET N°2005-1617 DU 21-12-2005 JO DU 23-12-2005

C'est à lire. Car les règles du jeu ont sensiblement changé.

ATTENTION!
Les aménagements d'épreuves aux examens ne paraissent pas exclusivement réservés aux seuls candidats ayant fait l'objet d'une reconnaissance "personne handicapée" par la CDAPH.
Inquiets de cette interprétation possible du décret, nous (apedys 05) avons obtenu le 3 mai 2006 du ministère les précisions écrites suivantes :

« Le décret n° 2005-1617 du 21 décembre 2005 ne fait mention d’aucun taux précis d’incapacité pour ouvrir droit à d’éventuels aménagements d’examen. Il fait seulement référence à la définition de la notion de handicap instituée par l’article 2 de la loi n° 2005-102 du 11 février 2005.
Sur ce point, le décret n’autorise donc aucune interprétation. Cela est conforme au principe de fond qui veut que la commission des droits et de l’autonomie pour les personnes handicapées examine toujours une situation particulière inscrite dans un contexte singulier »

... donc, penser à inscrire le besoin d'aménagement d'épreuves (et pas seulement pour le jour de l'examen) dans le PAI...

ATTENTION!
Les aménagements d'épreuves pour candidats dys sont de plus en plus couramment pratiqués lors d'examens organisés hors Education nationale. On a de plus en plus d'exemples encourageants...


  Profil
apedys
0  

apedys
  Posté : 17-12-2006 22:36

bonsoir, j'aimerai savoir a quel moment faut il faire ce dossier. Mon fils est en primaire (CM1) dois je le faire des maintenant. Il est dyslexique et suivie par une orthophoniste depuis 5 ans. Et de tres gros problèmes en orthographe. Merci de me repondre. Bien amicalement.

  Profil
rhone
144     

rhone
  Posté : 18-01-2007 08:57

bonjour, il faut reposer votre question sur le forum, les commentaires sont très peu lus.
amicalement

  Profil
sylce
2  

sylce
  Posté : 10-03-2011 22:19

Bonjour, mon fils est en CM1, je sais que l'an prochain il doit passer les évaluations CM2. est-ce que je dois faire des démarches pour qu'il ait des épreuves adaptées? (je sais que cela existe déjà pour les élèves dyspraxiques). Je suis enseignantes mais je ne suis pas au courant, nous sommes hélas très mal renseignés, c'est inadmissible et dommage pour ces enfants.
Je vous remercie pour votre aide

  Profil
lydiemf
1  

lydiemf
  Posté : 02-09-2011 15:04

J''AI BESOIN D AIDE LE MEDECIN DE LA MDPH MAISON DEP DES PERS HANDICAPEES M A FAIT PARVENIR UN CERTIFICAT POUR QUE MA FILLE PUISS BENEFICIER D 1 1/3 TPS SUP AUX BAC FRANCAIS . SUR SA CONVOCATION IL NE LUI A PAS ETE ACCORDE . QUE PUIS JE FAIRE. JE CRAINS LA MEME CHOSE POUR SES EPREUVES DU BAC EN JUIN PROCHAIN.LE PROVISEUR DE SON LYCEE A QUI J AI DEMANDE DES EXPLICATIONS NE ME REPOND PAS.

  Profil
Aller à la page : [ 1 | 2 ]
Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés. pour plus d'informations

Temps : 0.1151 seconde(s)